liberate science 2

Les scientifiques et leurs programmes de recherche souffrent de plus en plus de sous-financement, ce qui empêche leurs découvertes d’atteindre le public. Les politiques du gouvernement conservateur ont bloqué l’accès du public au savoir, affaiblit la législation basée sur les faits, et augmenté l’influence commerciale dans nos campus et dans notre recherche.

La GSAÉD travail auprès de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants pour développer une campagne Libérer les sciences pour souligner les effets négatifs que ces politiques ont sur les étudiant.e.s et la santé de nos systèmes d’apprentissage. Nous visons à sensibiliser les étudiant.e.s diplomé.e.s à l’accès libre à la recherche, car leur travail peut être le plus directement affecté. Pour vous impliqué dans la campagne, contactez Lindsey Thomson, la Commissaire aux affaires externes. Nous travaillons aussi avec Evidence for Democracy.

On vise à :

Défendre contre la corporatization des campus et de la recherche universitaire. Les instituts postsecondaires publics sont responsables d’offrir de la recherche de haute qualité et dans l’intérêt public. Cette responsabilité inclut le droit des chercheur·euse·s académiques d’exercer de la recherche indépendante et sans influence ni restrictions de la part du gouvernement et du secteur privé.

Soutenir l’accès public au savoir en exigeant que tout données scientifiques gouvernemental soit accessibles au public et que tous les scientifiques et chercheur·euse·s soient libres de diffuser leurs données sans restrictions gouvernementales, que Bibliothèque et Archives Canada soient financées adéquatement et demeurent entièrement public, que Statistique Canada rétablisse l’aspect obligatoire du formulaire long du Recensement et augmente le financement vers les programmes qui mesurent l’impact de l’endettement étudiant, le taux de diplomation et la satisfaction des demandes du marché du travail.

S’opposer à l’élimination de financement de recherche scientifique qui est «politiquement dérangeants » et à l’organisation des administrations des conseils subventionnaires.

Éliminer l’affectation de fonds réservés dans le cadre de stratégies ciblées au sein du Conseil de recherché en sciences humaine (CRSH), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et l’Institut de recherche en santé du Canada. Attribuer le financement pour la recherche selon le mérite académique, déterminé par un processus de révision par les paires.

ACTIVITIÉS

TROISIÈME ÉDITION DE BROUES SCIENTIFIQUES

Liberer3

Pour cet évènement spécial portant sur l’élection fédéral, nous avions trois présentations:

Robert Ramsay, agent professionnel pour l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université. L’ACPPU est le porte-parole national de plus de 68 000 membres du personnel académique et général en poste dans plus de 120 collèges et universités au Canada.

Katie Gibbs, Executive Director de l’organisme Evidence for Democracy. E4D est l’organisme de premier plan axée sur les faits, non partisane et sans but lucratif à promouvoir l’utilisation transparente des données probantes dans les décisions du gouvernement au Canada.

Christina Muehlberger, Porte-parole du Caucus national des 2e et 3e cycles de la Fédération canadienne des étuidantes et étudiants. Ce caucus représente 60,000 étudiants aux cycles supérieurs sur 31 campuses à travers le Canada.

DEUXIÈME ÉDITION DE BROUES SCIENTIFIQUES

Liberate Science - fb banner 11 mai

Venez vous joindre à nous pour la deuxième édition de la série de conférences Broues scientifiques pour prendre une bière et de la bouffe en jasant de l’importance de rendre la science accessible!


Ceci fait partie de la campagne Libérer les sciences, qui vise à sensibiliser les étudiants des cycles supérieurs à l’enjeu de la recherche accessible au public. Exigeons des politiques scientifiques indépendantes qui priorisent avant tout l’intérêt public!

Notre deuxième présentateur, Robert Ramsay, est agent professionnel pour l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université. L’ACPPU est le porte-parole national de plus de 68 000 membres du personnel académique et général en poste dans plus de 120 collèges et universités au Canada.

Pour plus d’information sur l’événement, consultez la page facebook de l’événement!

PREMIÈRE ÉDITION DE BROUES SCIENTIFIQUES

liberate science

Venez vous joindre à nous pour la première série de conférences Broues scientifiques pour prendre une bière et de la bouffe en jasant de l’importance de rendre la science accessible!

Ceci fait partie de la campagne Libérer les sciences, qui vise à sensibiliser les étudiants des cycles supérieurs à l’enjeu de la recherche accessible au public.

Notre première présentatrice, Nadine Wiper-Bergeron, est membre de la faculté au Département de Médicine cellulaire & moléculaire à l’Université d’Ottawa. Sa recherche porte sur la compréhension de la transformation des cellules souches en cellules de gras, os et muscles.

Pour plus d’information sur l’évènement, consultez la page facebook de l’évènement!