Notre but est de :

  • Promouvoir un système de service garde universel qui répond aux besoins des parents. Ceci inclut l’élimination des frais d’usagers et une augmentation massive de service de garde à but non lucratif avec des nombres de place réglementés dans tous les quartiers – mais surtout ceux avec des institutions postsecondaires.
  • Mettre de la pression sur l’Université d’Ottawa pour qu’elle offre un service de garde pour les étudiant·e·s, professeur·e·s et personnel qui en ont le plus besoin. Exiger que la ville d’Ottawa augmente leur engagement auprès des étudiant·e·s des cycles supérieurs en leur permettant d’accéder aux placements de garde subventionnés et pousser le gouvernement de l’Ontario à créer un système de service de garde universel, semblable à celui du Québec et ultimement d’établir un système national, universel de service de garde au Canada.
  • Défendre le droit fondamental d’allaitement maternel en tout temps et lieu ainsi que de reconnaître qu’il existe une stigmatisation sociale, des réalités culturelles et personnelles, des pratiques institutionnelles et menaces d’harcèlement qui rend l’allaitement en public irréaliste pour plusieurs et qu’on soutienne la création de salles d’allaitement sur campus qui sont propres, confortables et accessibles.
  • En partenariat avec des groupes sociaux à travers le Canada,  la GSAÉD urge le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux de repenser la gestion et le financement des services de garde. Pour de plus ample information, visionnez le vidéo ci-bas et consultez le site Repensons les services de garde.